8 scientifiques marocains qui font la fierté du pays à l’international

1. Abderrazak El Albani (Géologue à l’Université de Poitiers)

Ce natif de Marrakech a réalisé des études sur des fossiles qu’il a découvert au Gabon et qui ont révélé l’émergence de la vie multicellulaire depuis 2,1 milliards d’années. Cette découverte a repoussé la date de l’émergence de la vie multicellulaire de 1,5 milliard d’années.

2. Rachid Yazami (né à Fès, installé actuellement à Singapour)

Ce physicien franco-marocain a inventé une puce capable de recharger les batteries des smartphones et des véhicules électriques en 10 minutes seulement. Cette puce peut également  détecter les dysfonctionnements des batteries.

Il a remporté le prix Drapper  ( un équivalent d’un « Nobel » pour ingénieurs ) pour sa contribution à l’invention des batteries de nos appareils portables.

3. Asmae Boujibar (née à Casa, installée actuellement à Huston au Texas)

A seulement 29 ans, Boujibar est devenue membre de la Nasa. Elle a été sélectionnée parmi plus d’une centaine de condidats pour un projet de recherche en « différenciation des planètes » dans le cadre d’étude post-doctorales.

4. Zouhair Benkhaldoun ( Oukaimeden)

Zouhair Benkhaldoun est un astrophysicien marocain et directeur de l’Observatoire de l’Oukaimeden. L’équipe de ce dernier a pu observer 7 planètes à 40 années-lumières de la Terre, parmi elles 3 pourraient être habitables. Cet exploit a été réalisé en collaboration avec la NASA.

5. Hasnaa Chennaoui Aoudjehane (Géologue à Casablanca)

Hasnaa Chennaoui est membre élu du comité de Nomenclature internationale des météorites de la « Meteorical Society » et Membre du bureau exécutif de l’association  » Femmes en sciences au Maroc » et du conseil d’administration et de l’Association pour la protection du Patrimoine géologique Marocain.

Très connue pour ses recherches dans ce domaine, elle est très sollicitée à l’étranger, notamment aux USA, en France et en Allemagne pour animer des conférences.

6. Kawtar Hafidi (Physicienne au USA)

Cette native de Rabat dirige depuis janvier dernier la section de la physique du prestigieux laboratoire américain d’Argonne. C’est  des physiciens qui contribuèrent à la création de la première bombe atomique qui avaient lancé ce laboratoire. Hafidi n’est pas peu fière de sa marocanité.

Plus jeune, elle ambitionnait de revêtir la liquette des lions de l’Atlas.

7. Kamal Oudrhiri (Cadre à la Nasa)

Il s’agit d’une sommité du domaine de l’astronomie. Cadre à la Nasa, il est chargé du département des études planétaires de l’agence spatiale américaine. Aux dernières nouvelles, il s’apprêtait à installer sur la Station spatiale internationale (ISS) un instrument doté de capacités inédites lui permettant de créer l’environnement le plus froid de l’univers.

8. Ismahane El Ouafi (Canada)

Ismahane El Ouafi est directrice générale du Centre International d’Agriculture Biosaline (CIAB). En 2014, la revue scientifique muslim-science.com l’avait classé parmi les 20 femmes les plus influentes du monde islamique dans le domaine des sciences.

Titulaire d’un doctorat en génétique, la jeune Maroco-canadienne a occupé divers postes de responsabilité dans le gouvernement fédéral du Canada.

Cet homme à Agadir crée un sanctuaire pour les chats sans abri, au beau milieu d’un marché de rue…

Le Maroc organise la Coupe du Monde de footgolf 2018, une discipline ludique située à mi-chemin entre football et golf !