• in

    Casablanca : une ancienne décharge de 2.500 m² transformée en jardin-école

    Au cœur du quartier populaire de Sidi Moumen à Casablanca, une friche qui servait de pâture aux ânes, et de déchetterie du quartier, a été métamorphosé en jardin-école. Une initiative écologique qui mérite d’être saluée et encouragée.

    Créé par l’ONG Orange Bleue, le jardin-école Ibn al-Awam devient un véritable îlot de verdure au cœur de l’un des quartiers les plus populaires de Casablanca. Ce jardin, qui s’étend sur 2 500m², accueille une forêt comestible, deux spirales aromatiques et des buttes auto-fertiles.

    Entamé en avril 2014, ce jardin biologique à vocation pédagogique a pris forme en octobre 2016. Plusieurs activités de jardinage, d’animations et de formation (agriculture urbaine, permaculture, jardinage écologique, éco-arts, arbre connecté, philo-jardin, yoga-jardin…) sont au programme.

    Grâce à un travail collectif et solidaire, l’ancienne décharge devient un beau jardin valorisant les techniques de la perrmaculture et de l’agriculture urbaine.

    Une initiative à saluer !

  • in

    Cette artiste marocaine dessine en découpant afin de laisser le zellige colorer ses œuvres

    Voici Salma Sellal, une artiste marocaine qui, au lieu de colorer ses dessins, laisse la zellige marocain appliquer les couleurs en les exposant devant des dessins. Le résultat est vraiment impressionnant !

    La technique de cette jeune artiste est simple : elle laisse superposer ses créations devant des murs en zellige. Salma obtient ainsi un résultat impressionnant qu’elle aurait mis des heures à avoir à la main.

    A vous de juger !

  • in

    À 22 ans, cette Marocaine figure dans le Top 15 des jeunes entrepreneurs africains

    Au nombre des 15 jeunes entrepreneurs africains sélectionnés comme finalistes parmi plus de 800 candidats pour la 7ème édition du Prix Anzisha, figure une jeune marocaine.

    Fadwa Moussaif, 22 ans, est la fondatrice de Boucharouette Eco Creation (BEC) qui permet aux femmes autochtones de devenir indépendante en utilisant des tissus de qualité pour faire revivre l’art de la fabrication de tapis Boucharouette.

    La candidate marocaine se rendra à Johannesbourg, en Afrique du Sud, pour participer à un atelier de 10 jours dédié au leadership entrepreneurial où les nominés seront coachés sur la manière de présenter leur entreprise à un panel de juges pour gagner une partie des 100 000 dollars de prix et d’accompagnement.

    Soutenue par African Leadership Academy (ALA), en partenariat avec The Mastercard Foundation, le Prix Anzisha encourage et rend hommage à la nouvelle génération de jeunes leaders africains de l’entrepreneuriat qui créent de l’emploi, résolvent les problèmes de développement locaux et sont des moteurs de l’économie.

  • in

    Ce projet faramineux à Fès affole la presse internationale

    Kings Forest est un projet faramineux dans la région de Fès de l’architecte Vincent Callebaut. Cet architecte a partagé sur son site des photos de King Forest qui ont été relayées par plusieurs médias, dont Amush, maison.com ou futura sciences. Il s’agit d’un complexe touristique situé dans la forêt Louajriyine, abritant des chalets.

    Le complexe est composé de deux formes, la feuille et le nid, chaque typologie possède sa propre relation avec la nature. Dans les chalets principaux, la charpente en bois invoque la structure veinée de la feuille. Espaces intérieurs et extérieurs sont fortement reliés par une façade mobile transparente avec baies coulissantes.

    Ce projet est pour un client privé d’Abu Dhabi, il sera construit sur une surface de 10 000 m2 et coûtera 65 millions de dollars. La date de sa construction a été prévue de 2012 à 2014, mais jusqu’à ce jour, rien n’a été réalisé et aucune annonce sur sa faisabilité n’a été communiquée.

    Plus d’informations sur le site de l’architecte.

  • in

    Les habitants de Nador se mettent au tri sélectif des déchets ménagers

    Les habitants de ce quartier de Nador s’essaient au tri sélectif des ordures ménagères. Une initiative originale et porteuse de valeurs écologiques qui mérite d’être saluée et encouragée.

    Au quartier Abdelkrim Khattabi à Nador, les habitants disposent de nouveaux bacs de tri sélectif pour entreposer les déchets ménagers (verre, métal, plastique, papier). Cette opération est mise en oeuvre par une association de la ville pour développer le quartier en question.

    « Nous demandons aux habitants du quartier de participer à ce projet afin de de contribuer à sa réussite et nous aider ainsi à atteindre nos objectifs pour une ville propre », a déclaré Abderrahmane Akouaouch, de l’association « Intiative », à la chaîne 2M TV.

  • in

    Yves Saint Laurent puise encore une fois son inspiration à Marrakech

    Pour sa nouvelle collection haute en couleur, la marque de luxe Yves Saint Laurent s’inspire encore une fois de la ville ocre. Entre Yves Saint Laurent et Marrakech, c’est une longue histoire d’amour.

    La marque Yves Saint Laurent a dévoilé sa nouvelle collection d’été, inspirée de la Perle du Sud. A l’instar du fameux Bleu Majorelle, la marque de luxe a introduit « le Jaune Babouche » dans sa collection “Marrakech”.

    Sur son compte Instagram, regroupant de 2 millions de followers, la marque de luxe a publié une dizaine de photos exhibant ses nouveaux-nés au couleurs de Marrakech, parfois sur un fond de mosaïques marocaines.

    yslbeauty, Instagram
    yslbeauty, Instagram
    yslbeauty, Instagram
    yslbeauty, Instagram
  • in

    Cette femme sillonne chaque jour les rues de Tanger pour nourrir les chats de la ville

    Malgré sa situation financière précaire, cette femme sillonne quotidiennement les rues de Tanger pour offrir de la nourriture aux chats de la ville.

    Surnomée « la mère des chats », les photos d’Assia El Mouden ont ému la Toile et ont suscité de vives réactions. Les internautes ont admiré son geste humanitaire malgré le peu de moyens dont elle dispose.

    Âgée de 61 ans, Assia El Mouden a également ouvert sa maison à 11 chats qu’elle a retrouvés ici et là, dans des ruelles de plusieurs quartiers de la ville.

  • in

    La Marocaine Bouchra Baibanou à la conquête du mont Vinson en Antarctique

    Passionnée d’alpinisme, la Marocaine Bouchra Baibanou a déjà gravi six plus hauts sommets du monde. Elle se prépare maintenant pour le mont Vinson en Antarctique afin de compléter son projet « les sept sommets ».

    Bouchra Baibanou entamera prochainement son aventure sur le mont Vinson, point culminant de l’Antarctique avec 4 892 mètres d’altitude, a indiqué ce mardi 15 août l’alpiniste sur sa page Facebook.

    Âgée de 47 ans, Bouchra Baibanou deviendra la première alpiniste marocaine et nord-africaine à gravir les sept plus hauts sommets du monde. Il est à noter qu’en 2015, cette alpiniste marocaine a reçu des mains du roi Mohammed VI, le Wissam du mérité au grade d’officier.

  • in

    Quand les objets marocains du quotidien alimentent l’imagination des marques de luxe

    Le Maroc est devenu une source d’inspiration pour un bon nombre de marques de luxe. Les créateurs puisent leur inspiration dans des objets marocains du quotidien et réalisent des collections parfois « hors de prix ».

    Les Halouma Gucci à 4000 dirhams

    Les Sacs Manta de Balenciaga à plus de 30 000 dirhams

    Le chapeau d’inspiration berbère de Kate Spade à 1500 dirhams

    Les babouches Louboutin à plus de 7400 dirhams

  • in

    Festival « Ciné-plage » : c’est parti pour du cinéma en plein air à Harhoura !

    Les cinéphiles marocains seront aux anges. Le cinéma en plein air revient à Harhoura, du 22 au 26 août à la plage Sidi Abed, lors de la deuxième édition du festival Harhoura Ciné-plage.

    Initiée par l’Association marocaine des arts sans frontières (AMAF), ce festival accueillera plus de 300 artistes (réalisateurs, des comédiens, des producteurs, des critiques de cinéma ou encore des journalistes) de plusieurs villes du Royaume.

    La programmation mettra à l’honneur six films marocains en compétition officielle, produits ces deux dernières années. Un hommage sera rendu à trois célébrités qui ont marqué le 7ème art au Maroc. Des projections, des activités culturelles, artistiques et sportives seront également au programme.

    Un événement à ne pas rater !

  • in

    Ce week-end au Maroc, vous pourrez observer une pluie d’étoiles filantes, à l’oeil nu

    Du 12 au 13 août, les étoiles traverseront notre atmosphère et seront observables chaque soir à partir de 22h30. Ce phénomène visible à partir de plusieurs pays dont le Maroc s’appelle les Perséides.

    L’origine de cette pluie d’étoiles filantes se produit, parce que la Terre traverse un nuage de poussière et les restes d’une comète appelée 109P Swift-Tuttle dont l’orbite rencontre chaque année celui de notre planète.

    Une fois dans l’atmosphère, les molécules s’entrechoquent avec des caillots pour former ainsi de belles étoiles filantes. Mhamid à Zagora est le meilleur endroit pour les observer au Maroc.

  • in

    En panne au milieu du désert Marocain, il transforme sa 2CH en moto pour s’en sortir

    Emile Leray est un ingénieux bricoleur qui a transformé sa 2CH en moto pour survivre. L’histoire n’est pas récente, elle s’est déroulée en 1993, Emile a entrepris à l’époque un raid en solitaire dans le désert marocain avec son véhicule deux chevaux.

    Après quelques kilomètres, il était contraint de changer de route, il s’est dirigé vers un hors piste rocailleux qui était fatal à son véhicule. Emile avait heurté brutalement un rocher et s’est retrouvé perdu, seul au milieu du désert marocain.

    La seule solution pour s’en sortir, c’était de bricoler sa deux roues, d’où l’idée ingénieuse de transformer son véhicule en moto. Grâce à cette invention, il s’en est sorti et a pu poursuivre son chemin.

Voir plus d'articles
Congratulations. You've reached the end of the internet.