Dans ce village marocain, ce sont les femmes qui choisissent leur mari !

Crédits Photo: Zacarias Garcia

 

Dans les montagnes du Haut Atlas, se distingue un festival au gout berbère et qui sort complètement du lot. Ce “Moussem” qui se tient pendant trois jours dans la saison hivernale à Imilchile célèbre l’amour et l’unité dans un cadre festive et conviviale préservant méticuleusement une tradition qui se perpétue depuis des lustres.

Ce qui fait la particularité du “Moussem”, c’est qu’il prend la forme d’une foire de rencontre entre les habitants affluant de plusieurs régions avoisinantes et pour les célibataires parmi eux une occasion de chercher leurs âmes soeurs dans une sorte de “fête pour les Fiancés”. A Imlchil, ce sont les femmes qui choisissent le fiancé, elles organisent librement leurs épousailles, sans souffrir d’aucune pression.

Basé sur une légende qui ressemble à celle de Romeo et Juliette, le “Moussem” confère une certaine liberté aux jeunes et surtout aux femmes quant à leurs mariages. La légende est celle de deux amoureux de deux tribus en conflit, séparés par la force des choses et ayant pleuré jusqu’à ce que leurs larmes ont formés deux lacs; Tislit et Isli (La mariée et le mari). Face à cela, leurs tribus, pour expier ce chagrin ont décidé qu’une fois par an les jeunes gens pourraient se choisir sans exigences.

Les mariages collectifs se font en liesse, et simultanément d’autres activités sont en cours comme le marchandage, les circoncisions et les danses traditionnelles.

 

Crédits Photo: Getty Images
Crédits Photo: ledesk.ma

Laisser un commentaire

5 lieux pour partir en retraite « surf & yoga » et faire le vide au Maroc

Ces plongeurs marocains volontaires nettoient les fonds marins de tous les déchets qui s’y déposent