Dihya El kahina, la guerrière berbère qui a affronté les arabes

Reine et guerrière berbère, Dihya El kahina a affronté les Omeyyades pendant la conquête musulmane de l’Afrique du Nord au 7ème siècle. Connue sous le nom de El Kahina, signifiant sorcière ou encore prophétesse, cette femme charismatique et symbole de la femme libre était chef guerrière dirigeant une armée contre les envahisseurs de l’époque.

Fille unique du seigneur de la tribu Jarawa et maîtrisant parfaitement l’art de la guerre, El Kahina maniait la lance et tirait à l’arc. Certains historiens arabes l’avaient diabolisé en évoquant « ses connaissances surnaturelles que ses démons familiers lui avaient enseignées ». Tandis que l’écrivain algérien Kateb Yacine lui avait dédié un poème dans son ouvrage « La guerre des deux mille ans ».

Crédit Photo : D.R.

La première bataille de la Kahina s’est manifestée contre Hassan Ibn Nouaman El Ghissani, un général arabe qui songeait à défaillir sa résistance. La guerrière a tenu le coup et a fini par gagner. Or, sur le champ de bataille, La Kahina était persuadée que le général arabe reviendra plus fort pour se venger et l’éliminer de la place.

Sentant la fin approcher, La Kahina obligea ses deux fils à se convertir à l’islam afin de les protéger et décida de rester seule et d’affronter Hassan Ibn Nouaman El Ghissani. Ce dernier, n’avait qu’un seul but en tête : éliminer la rébellion berbère en anéantissant la Kahina.

Lors de leur dernière confrontation, le général arabe planta son arme dans le cœur de la légende qui a marqué l’histoire berbère. L’Andalousie et l’Atlantique étaient désormais accessibles aux arabes après la mort de Dihya la Kahina.

Laisser un commentaire

Voici le premier film marocain à avoir participé au Festival de Cannes

Une journaliste marocaine parmi les experts Fifa pour le mondial 2018