Hercule, Atlas, pomme d’or : ces mythes grecs qui ont laissé leurs traces au Maroc

Au Maroc, plusieurs mythes et légendes grecs ont laissé leurs traces. De la grotte d’Hercule à Antée laâraichi en passant par Atlandides et Atlas, voici les légendes grecs les plus populaires.

Antée laâraïchi

Selon la légende, Antée Laâraichi avait la particularité d’être invincible lorsqu’il restait en contact avec le sol, car sa mère, la Terre, régénérait ses forces chaque fois qu’il la touchait.

Antée Laâraichi vivait à Lixus, actuelle Larache, dans un palais. A en croire la légende, c’est lui qui a fondée Tingis (Tanger) dont le nom est celui de sa femme « Tinga ». Son tombeau se trouvait à Tingis et mesurait plus de 26 mètres. Ce tombeau est assimilé aujourd’hui à celui de Cromlech de M’Zora, un monument mégalithique qui se trouve au village de Chouahed, à 15 kilomètres d’Assilah.

Les Colonnes et grottes d’Hercule

Selon la légende, les grottes d’Hercule qui se situent au Gibraltar au nord et à Jbel Moussa sur la rive sud, seraient le résultat d’un coup de sabre d’Hercule face au géant Antée. Une autre version dit que ces grottes serait le résultat du rapprochement de deux colonnes afin d’arrêter les monstres marins de se faufiler dans la Méditerranée. D’après la légende, Hercule serait reposé dans les grottes portant son nom, qui se situent au Cap Spartel à Tanger.

Atlas

Selon la légende, Atlas aurait été condamné par Zeus à soutenir la voûte céleste jusqu’à ce que quelqu’un veuille le remplacer, et ce, après la révolte des Titans contre les dieux de l’Olympe.

Après une violente tempête, le héros Persée est revenu en Grèce, le fils de Zeus tente de l’éloigner par la force, en colère, il pétrifie Atlas en lui montrant la tête de Méduse et en le transformant en une chaîne de montagnes sur laquelle repose le ciel. Cette malédiction est l’origine du nom donné à la chaîne de montagnes marocaine (Atlas).

Les pommes d’or de l’arganier

D’après la légende, le 11 des travaux d’Hercule était de rapporter les fruits d’or d’un pommier, qui étaient le cadeau de mariage de la déesse Gaia à Héra, la femme de Zeus. Héra aurait caché les fruits dans son jardin divin qui se situent à Larache sous protection d’un dragon à cent têtes.

Hercule aurait réussi à rapporter les trois pommes d’or, ce fruit légendaire est assimilé à des oranges qui sont apparues au Maroc vers le Xe siècle. Ces fruits « jaunes et amers » proviendraient de l’arganier, arbre qui n’existe qu’au Maroc et nulle part ailleurs.


Laisser un commentaire

Top 10 des choses qu’on piquerait bien au Maroc des années 60-70

Les 5 expressions que répètent souvent les chamalis