La « Hadra » marocaine prend une allure contemporaine grâce à de jeunes musiciens

Crédits Photo: Haytham Kassmi

Le rituel de danses et de chants marocains répandu parmi les adeptes du mysticisme reconnu souvent sous l’appellation de la « Hadra », revêt désormais une allure contemporaine et attire les jeunes en quête de nouvelles sensations, organisée par les soins de l’association « Rabat Salé mémoire » en collaboration artistique avec le collectif artistique qui porte le nom de « Tanzen » et la participation de deux DJs appartenant à un autre collectif au nom de « Sqnc », ce qui a donné en résultat et pour la première fois à Salé un spectacle à succès auprès des participants qui ont dépassé le nombre de 600 au total.

Une atmosphère inédite donc a régné lors de “Hadra”, emplie d’ondes positives dégagés par la musique et l’enchantement des participants, pendant plusieurs heures de mélodies inspirées du patrimoine musical du Maroc, mixées en continu par 3 DJs passionnés évidemment de rythmes électro.

La vue panoramique sur l’océan depuis la terrasse de « Bourj Addoumoue » fait aussi parti des éléments captivant dans le décor général de “Hadra”, ce qui a subjugué un public qui s’est vite approprié du lieu et qui n’a cessé de se synchroniser en harmonie avec les rythmes jouées. L’endroit qui est normalement désert, presque oublié même par les habitants de la ville de Salé au point que certains d’entre eux affirment n’avoir jamais connu qu’un tel endroit avec ce charme unique puisse exister dans juste dans les parages.

A part le mélange culturel fructueux entre la musique électronique et celle légué par nos ancêtres, “Hadra” a aussi été l’occasion exquise d’inciter surtout les plus jeunes à visiter ce lieu empreint d’histoire, de gloire et de beauté impérial.

 

Crédits Photo: Haytham Kassmi

 

Laisser un commentaire

Il était déclaré cliniquement mort, aujourd’hui Samir vient de parcourir 250 km en 6 jours dans le désert marocain

Suivant une technique spéciale, la NASA prend une photo satellitaire du Maroc