Quand une marocaine réalise « la découverte de l’année » en physique nucléaire

Crédit photo : D.R.

Ayant étudié à l’Université Mohamed V de Rabat, la chercheuse marocaine Latifa El Ouadrhiri est partie en France pour continuer ses étude et obtenir son doctorat à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand en 1991.

Actuellement chercheuse au sein du laboratoire américain Thomas Jefferson aux États-Unis, Latifa a réalisé un exploit en physique nucléaire. En collaboration avec d’autres chercheurs, elle a fait “la découverte de l’année” !

Grâce à elle, il serait possible de mesurer la distribution de la pression à l’intérieur du proton. Les recherches de Latifa qui démontrent, grâce à des expérimentations, les caractéristiques tridimensionnelles du proton ont été même publiées en mai dernier dans le fameux magazine scientifique « Nature ».

D’autre part, la découverte fabuleuse de Latifa El Ouadrhiri a fait le tour des médias américains et étrangers. Cette fierté marocaine a également été félicitée par l’ambassade américaine à Rabat à l’occasion de son exploit scientifique.

Laisser un commentaire

“Les fêtes de divorce”, un rituel particulier chez les marocains du sud

Le Tajine marocain dans le top 20 des meilleures expériences culinaires au monde