Voici le premier film marocain à avoir participé au Festival de Cannes

« Alyam Alyam » est considéré comme une pièce essentielle du cinéma marocain, c’est le premier film marocain à être sélectionné au Festival de Cannes, le festival de cinéma le plus médiatisé au monde.

Crédit photo : D.R

Le film d’Ahmed El Maânouni, cinéaste et réalisateur casablancais depuis le milieu des années 1970, fut le premier long métrage marocain présent dans la sélection officielle du festival de Cannes dans la catégorie « Un certain regard », lors de la 31e édition qui s’est tenue en 1978.

« Alyam Alyam » figure parmi les 14 films de sa catégorie, d’une durée de 80 minutes, il traite la perception de la migration du Maroc vers l’Europe. C’est l’histoire de Abdelwahad, un jeune agriculteur qui après la mort de son père, devait subvenir aux besoins de sa mère et de ses sept frères. Mais face à la pauvreté il décide d’immigrer en France pour échapper à la misère de la campagne.

Crédit photo : allocine

La musique du film est tirée de la discographie du groupe mythique Nass El Ghiwan avec « Fin ghadi biya khouya ». Le réalisateur Ahmed El Maânouni saisit à la fois la dure réalité et la noblesse du pays et de ses habitants dans cet exquis mélange de fiction et de documentaire poétique.

Par la suite, d’autres films ont représenté le Maroc au Festival de Cannes, comme « Derb Moulay Cherif » de Hassan Benjelloun et « A Casablanca les anges ne volent pas » de Mohammed Asli, ou encore « Marock » de Laila Marrakchi.

Laisser un commentaire

Bons plans : Où sortir après le ftour ?

Dihya El kahina, la guerrière berbère qui a affronté les arabes